seven oils in glass bottles
Régimes,  Santé

Top 7 des huiles pour un régime parfait

Les acides gras apportés par les lipides sont des nutriments indispensables pour l’homme au même titre que les vitamines. L’homme n’étant pas en mesure de les fabriquer, ces acides gras essentiels (AGE) doivent être fournis impérativement par l’alimentation, notamment par les graines végétales.

Il existe 3 grandes familles d’acides gras. Les acides gras saturés (comme ceux qu’on trouve dans le Huile omega 6beurre, les viandes, le lait), consommés en excès, ont tendance à favoriser les maladies cardiovasculaires en élevant le taux de cholestérol sanguin.

Les huiles végétales renferment en relativement peu comparé aux graisses animales (autour de 10 % pour la plupart).

Les acides gras polyinsaturés sont plus intéressants, notamment les oméga-6 (essentiellement l’acide linoléique) et les oméga-3 (l’acide alpha-linolénique ou ALA). Ces acides gras sont dits « essentiels » car notre corps ne peut les synthétiser.

Cependant, les oméga-6, avec leurs vertus hypocholestérolémiantes, et les oméga-3 qui participent, entre autres, à la protection cardiovasculaire, doivent être apportés dans des proportions équilibrées. Les études scientifiques s’accordent à conseiller un ratio oméga-6 et oméga-3 inférieur à 4/1.

Cependant notre alimentation s’avère carencée en oméga-3 au profit des oméga-6. D’où l’importance de rechercher des huiles riches en oméga-3 (en sachant que la ration optimale d’ALA est de deux grammes par jour).

Mais à cela s’ajoute également, l’autre famille d’acide gras, les monoinsaturés. Il s’agit essentiellement de l’acide oléique, chef de file des oméga-9, qui tire son nom de l’huile d’olive dont il est le principal constituant.

Les monoinsaturés ont un effet bénéfique sur notre organisme, en particulier ceux d’aider à prévenir les cancers et les maladies auto-immunes et de se protéger de l’apparition d’accidents cardiovasculaires.

Cependant en trop grandes quantités (plus de 50 g par jour), certaines études ont montré que les acides gras monoinsaturés pouvaient avoir l’effet inverse en augmentant le taux de LDL, le « mauvais cholestérol ».

Il est donc crucial de se procurer l’ensemble de ces acides gras dans des proportions équilibrées. Idéalement le rapport oméga-9/oméga-6/oméga-3 doit se rapprocher de 10/2,5/1.

Voici les 7 huiles conseillées:

1) L’huile d’olive

L’huile d’olive est sans doute la meilleure huile végétale alimentaire pour la santé. Même si elle contient peu d’oméga 3, elle est très riche en acides gras mono-insaturés, qui représentent 80% de sa composition.

Ceux-ci sont efficaces pour faire diminuer le taux de cholestérol LDL (“mauvais cholestérol”) et augmenter le taux de cholestérol HDL (le “bon”), prévenant ainsi des maladies cardio-vasculaires.

De plus, elle est assez résistante à la chaleur et peut être chauffée à de hautes températures (jusqu’à 210°C) sans perdre ses vertus nutritionnelles. Afin de profiter de ses effets détoxifiants pour l’organisme, choisissez une huile d’olive extra vierge, extraite à froid et biologique, elle aura aussi plus de goût.

2) L’huile de colza

L’huile de colza est l’une des meilleures huiles alimentaires pour la santé lorsqu’elle est non raffinée et biologique. Elle est riche en oméga 6 et en oméga 3, qui contribuent à réduire le taux de cholestérol LDL dans l’organisme.

D’après la Food and Drug Administration (FDA), l’autorité sanitaire américaine, l’huile de colza serait efficace pour détoxifier l’organisme naturellement et pour prévenir les maladies coronariennes.

Toutefois, il est conseillé de ne pas chauffer cette huile à plus de 150°C car au-delà, elle perd ses vertus nutritives. Consommez-la plutôt en assaisonnement ou en cuisson à basse température.

3) L’huile d’arachide

L’huile d’arachide est principalement produite et utilisée en Amérique du Sud. Riche en oméga 6 et pauvre en oméga 3, elle est bien adaptée aux cuissons à des températures inférieures à 220°C (four, fritures….)

4) L’huile de pépins de raisin

Cette huile alimentaire contient beaucoup d’acides gras mono et poly-insaturés (73% de sa composition). Ses propriétés anti-cholestérol sont utiles pour prévenir les maladies cardio-vasculaires tant qu’elle n’est pas portée à de hautes températures.

Les nutritionnistes conseillent d’alterner la consommation d’huile de pépins de raisin avec une autre huile végétale résistante à la cuisson, comme l’huile d’olive par exemple, afin d’éviter tout déséquilibre nutritionnel.

5) L’huile de lin

La consommation régulière d’huile de lin permettrait de renforcer les défenses immunitaires du corps. Très riche en oméga-6 et en oméga-3, elle est utile en cuisine comme en cosmétique. Toutefois, mieux vaut la consommer froide car elle supporte mal la cuisson !

6) L’huile de noix

Cette huile peut être utilisée froide, en assaisonnement, mais il est conseillé d‘éviter de la cuire à haute température. Sa forte teneur en acides gras poly-insaturés permettrait d’augmenter les capacités cognitives et de réduire le taux de cholestérol LDL.

Riche en vitamine E et en magnésium, elle peut ralentir le vieillissement de l’organisme. Conservez-la dans un endroit frais.

7) L’huile de sésame

Cette huile végétale est une excellente source naturelle d’acides gras mono-insaturés et d’oméga 6. Choisissez de préférence une huile translucide biologique extraite de graines de sésame non grillées. Idéale pour la cuisson, elle résiste aux hautes températures (230°C) si elle est semi-raffinée.

 

Découvrez plus d’informations sur https://docteurtamalou.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *