Pourquoi être végétarien
Régimes

Pourquoi devenir végétarien a été le meilleur choix de ma vie ?

Avant de faire un régime, on a tous cette petite voix dans sa tête, qui dit: “Je ne sens pas bien, je suis gras” puis on décide à agir.

C’est là que tout a commencé. Grâce a cet état d’âme du moment, cette réalisation de ne pas se sentir bien, et depuis longtemps, j’étais ouvert au changement. On le sent tous ce moment. Peut-être vous qui lisez, vous le sentez ?

Devenir végétarien a été le tremplin qui m’a transformé physiquement et mentalement.

 

Pourquoi ne plus manger de viande ?

Un reportage à la télévision m’a fait basculer. Comme si j’avais découvert quelque-chose de nouveau. J’ai réalisé que je me nourrissait mal et qu’en plus je participais à une atrocité collective.

Quel choc de réaliser que derrière tout morceau de poulet, ou une belle tranche de boeuf, se cache un animal qui est né un jour, qui a probablement un regard, que l’on a élevé, nourrit et que l’on décide de violemment tuer pour le vendre sous plastique dans les supermarchés.industrialisation de la viande

Que cet act est devenu si inhumain que l’industrialisation s’y est mêlé avec hormones et autres, et que maintenant ce marché de la viande, est comparé à la fabrication d’automobile avec des rendements toujours plus efficaces, jusqu’à dans l’assiette du “consommateur”.

C’est horrible ! Depuis que je suis né, je savourais des morceaux de viande. Je mangeais du foie gras sans penser au mode de production. 

Ce reportage télé révélateur, avait bien démontré, avec interview de body builder à l’appui, que l’être humain n’avait pas besoin de viande pour vivre sainement. C’est une invention moderne !

C’est là que j’ai compris que c’était le moment. Le moment que l’on reconnait tous. 
La prise de conscience qui fait agir.

 

Mes premiers jours de végétariens

Alors me voilà végétarien du jour au lendemain. Heureux ! Mais condamné à manger des légumes toute ma vie.

Un peu dénue les questions affluaient : je vais mourrir de faim me disais-je ! Comment vais-je remplir mon frigo? Comment vais-je dîner avec mes amis, c’est honteux le végétarisme ? Dois-je acheter du bio ? Où sont les protéines ? Etc.

Une multitude de question auxquelles je ne m’étais évidement pas préparées m’envahirent.

 

Comment vais-je me nourrir sainement en étant seulement végétarien ?Rayon légumes

C’est au supermarché que j’ai compris que tout allait bien se passer. Au lieu de passer 30 secondes par le rayon fruits et légumes comme à l’habitude. C’était maintenant ici, que je devais inventer mes menus.

Je peux vous dire que mes yeux m’ont guidé, telle une abeille à la recherche du bon pollen. Brocoli, poireau, carotte, oignon, poivron, salade, et pour chacun des possibilités de menus succulents et qui par heureuse surprise n’avaient aucunement besoin de viande. J’étais sauvé !

 

Comment avoir une alimentation complète en n’étant “que” végétarien ?

Mes menus étaient maintenant végétariens et j‘arrivais à ne pas avoir faim après les repas. Avec mes 20Kg de trop, le fait de pouvoir me re-servir plusieurs fois en légumes a bien contribué, à ces débuts prometteurs, je vous l’avoue.Fruits et legumes

Puis, les jours suivants mes pieds ont retouché terre, et c’était le moment de comprendre comment me nourrir en ayant toutes le calories, glucides, lipides et protéines nécessaires pour ne pas voir de carences, à long terme.

En lisant des livres de nutritionnistes, cela devenait évident que je ne connaissais rien en alimentation.

Et peut-être comme vous, je m’alimentais à base d’idées reçues.

Les idées reçues, comme vous, j’en avais encore.

Ce régime manque de protéines. Faux ! Personne n’est tombé malade ou est décédé par manque de protéines. Au pire les oeufs, fromage blanc et le tofu existent.

– L’énergie va manquer. Faux ! Grâces aux vitamines et aux fibres. L’énergie accroit rapidement. Sans parler de la perte de poids que je détaillerais plus loin.

Il n’y a pas de lipides dans les légumes. Faux ! Les avocats et l’huile d’olive pressée à froid en ont bien. Sans parler de certains fruits.

Le fer va manquer. Faux ! Le soja, haricots, les noix sont pleins de fer

Toute mon éducation alimentaire était donc à revoir.

 

Une perte de poids rapide et une vie plus saine, en quelques mois.

Weight loss curveÊtre végétarien vous force à une chose, être plus attentif à ce qu’il y’a dans votre assiette. C’est ça ce qui fait le succès de la viande. Presque tout est concentré dedans.

Me voilà végétarien depuis 3 mois tout au plus. Je retrouve de l’énergie, mes 20Kg de trop commencent à fondre doucement.

Et un tout nouvel univers alimentaire se présente à moi.

A mon tour de l’explorer.

Rencontre avec la diététique moderne.

C’est par hasard que lors d’une visite chez un client que nous nous mettons à parler de diététique. Mon discours au sujet du végétarisme était rodé. Aujourd’hui j’étais végétarien car j’avais vu un reportage, cela m’avait fait réaliser que la viande n’était pas éthique et que j’étais devenu végétarien. Peut-être que cela n’allait pas durer longtemps, mais que pour le moment cela me plaisait et je me sentais déjà mieux dans ma peau.

Lui étant diététicien, cela l’a intéressé dès le début et au fur et à mesure de nos échanges je me mis à réaliser encore toutes les idées reçues que j’avais depuis l’enfance. 

Sugar dangerous for a dietLes pâtes sont des sucres lents, les céréales sont idéales pour le petit déjeuner, manger du pain aux céréales apport des fibres, etc. tout cela était faux. Les pâtes sont des sucres, me dit-il, cela agit sur le cerveau. Dans la partie de la récompense et ne nourrissant pas comment on l’entend. De plus le gluten est un vrai problème. Le pain moderne, même aux céréales complètes, à trop de gluten et les gens se rendent malades, ont de l’urticaire, ou sont fatigués à cause de cela.

Et là, il m’avoue, que

le plus grand fléau des temps modernes, c’est l’industrialisation de la nourriture

et que de ce fléau, le sucre dans toutes ses formes en est l’épidémie.

Là était mon problème, la chose qui n’allait pas, mon alimentation reposait sur l’industrialisation de mon époque. Une industrialisation qui nous a éloigné du “bien manger” et qui nous gave de sucre pour augmenter les ventes.

 

La diététique devenue une passion

Fort de ces nouvelles informations, je me suis mis à lire, à lire et à lire encore. Les diététiciens se recoupent tous sur plusieurs sujets.

1. le sucre est à interdir et s’apparente même à de la cocaine.

2. l’alimentation industrielle est inflammatoire et cela crée la plus grand partie des maladies contemporaines et l’obésité en est le symptôme le plus visible.

3. Les vitamines A, B+, C, D, E, K et oligo-éléments sont ESSENTIELS.

3. un corps qui se nourrit sainement, retrouve son poids normal de lui-même et rapidement, même sans sport.

Grâce au végétarisme, et la prise de conscience engendrée, aujourd’hui après 8 mois j’ai perdu plus de 10Kg sainement et cela continue. Je me sent en pleine forme, ma peau respire la santé et mon éthique alimentaire ne fait que de s’améliorer.

 

Vous découvrirez dans ce blog toutes mes découvertes, et j’espère contribuer à la prise de conscience générale du monde alimentaire dans lequel on vit, aujourd’hui. 

Nous avons la chance de pouvoir manger à notre faim, ne la gâchons pas par trop d’avarice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *